Fédération
Gard
Accueil > Actualités > Conseil Général - Thierry PROCIDA considère le BP 2014 comme "Une offensive contre les gardois"

Actualités


Conseil Général - Thierry PROCIDA considère le BP 2014 comme

Conseil Général - Thierry PROCIDA considère le BP 2014 comme "Une offensive contre les gardois"

Le 13/02/2014

Retrouvez ci-dessous l'intégralité du discours prononcé par Thierry PROCIDA lors du débat sur le BP 2014 du Conseil Général (seul le prononcé fait foi)

Monsieur le Président,

 Mesdames et messieurs chers collègues,

 Tous ceux qui auront pris la peine de travailler un peu ce budget se seront vite rendus compte de l’usure de votre équipe.

 Quand je dis « la peine », le mot est bien faible pour qualifier nos difficultés à faire la lumière sur les chiffres que vous nous donnez avec votre pratique de la transparence budgétaire à l’égard des conseillers généraux et des gardois dans leur ensemble.

 Je ne reviendrai pas une nouvelle fois sur le « saucissonnage » inadmissible de certains de vos postes de dépense, et notamment celui de la communication dont il est quasi impossible de retrouver le chiffre global dans vos documents budgétaires.

 En revanche, je m’interroge sur les chiffres que vous livrez en pâture à nos concitoyens, sur votre site internet « Gard.fr ».

 Sachez en effet, pour la petite histoire, que vous y annoncez un budget général 2013 de 953M€… mais qu’une simple addition des différents budgets présentés porte son montant à plus d’1 milliard 30 millions ! Après cela, inutile de s’étonner que vous passiez vos mois de décembre et janvier à racler les fonds de tiroir pour trouver les dizaines de millions d’€ qui vous manquent chaque année pour boucler votre budget.

 Plus grave encore que cette imprécision, vous présentez aux gardois un investissement de 165 millions d’€ pour l’économie et l’emploi… je n’en retrouve péniblement dans vos labyrinthes budgétaires qu’une ligne très inférieur à ce montant. Doit-on conclure à une information différenciée entre majorité, opposition et citoyen ? Manifestement, vous avez des choses à cacher. Vos alliés communistes nous diront (ou pas) s’ils sont toujours dupes ?  

 Car, il n’y a plus que sur vous que ce défaut manifeste de transparence semble encore avoir de l’effet ! A quand la Glasnost que l’URSS de Gorbatchev a connu dans les années 80 ! Au Conseil Général du Gard, il semble qu’on ait encore 30 ans de retard !

 Vous pouvez rire, râler, ou dénier mes propos, mais je vous le dis, votre communication est digne de la propagande soviétique, et pour revenir à mon propos initial, elle est usée !

 Vous ne savez même plus quels « qualificatifs » aller chercher…

Vous avez, une nouvelle fois, présenté en conférence presse un budget offensif… cela fait au moins quatre ans que vous nous faites le coup du budget offensif… le 18 décembre 2009 vous nous parliez déjà de budget offensif… singeant alors Georges FRECHE qui en avait fait un élément de langage pour tous ses vassaux.

Cela dit, que ce soit la Région, ou vous, je n’ai toujours pas compris à quoi vous vous attaquiez ?

Nous avons plutôt l’impression que vous ne cessez d’étaler des excuses, des difficultés incontournables, bref, je vous trouve plutôt sur la « défensive » dès qu’on parle budget.

Vous parlez d’étau financier… vous aviez beau jeu il y a quelques années de dénoncer le soit disant matraquage de l’Etat quand vos amis étaient dans l’opposition. Aujourd’hui qu’ils sont aux manettes, vous n’avez plus de bouc émissaire !

Mais, aujourd’hui, les chiffres des bénéficiaires du RSA explosent et c’est la politique économique de vos amis du gouvernement que vous devriez mettre en cause ! Tout comme celle de la Région d’ailleurs, collectivité en charge de l’économie, et dont la gestion fait du Languedoc-Roussillon la dernière région métropolitaine en terme de progression du chômage au cours des derniers mois. (+13.7% de chômeurs en LR en 2013). Et Madame DUMAS qui était Vice-Présidente de la  Région au développement économique prétend venir nous donner des leçons à la Ville de Nîmes.

Tout cela pose de nombreuses questions :

Quand vous vous dites offensif parce que vous augmentez de 7% les crédits du RSA, je vous le demande, en quoi cela est-il réjouissant ? 1700 allocataires du RSA en plus, 1700 allocataires à accompagner en plus… vous appelez cela une offensive ?

Et puis, cette action économique que vous prétendez soutenir, en quoi porte-t-elle ses fruits ? Etes-vous vraiment résigné à n’être que le supplétif des carences de la politique économique de la Région ?

Enfin, vous parlez investissement, et justifiez votre participation au Contournement Ferroviaire Nîmes Montpellier par la création de 2000 emplois directs et autant d’emplois induits.  Très bien, je vous donne raison sur ce point. Mais permettez moi aussi de vous rappeler pour aller au bout de cette logique, que je ne comprends toujours pas votre position sur votre non-participation au projet de Gare TGV à Manduel qui permettrait justement de pérenniser ces emplois autour d’une zone d’activité ambitieuse.

Toujours à propos d’investissement, je vous rappelle que les nîmoises et les nîmois, mais aussi les alésiens, attendent avec impatience la réalisation du contournement ouest et de la Rocade Nord. Je regrette que ces mesures ne fassent pas partie de votre offensive….

Parce que finalement, à bien y regarder, votre offensive, c’est surtout contre les gardois que vous la menez !

Vous avez eu le culot de déclarer, je cite, « que vous ne vouliez pas ponctionner davantage le porte feuille des gardois, et que vous n’aviez pas actionné le levier de la fiscalité »… la mauvaise foi semble avoir chez vous des vertus hallucinogènes.

Comment appelez vous l’augmentation de Droits de mutation de 0.7% ? Ils vont impacter directement la classe moyenne et les jeunes, bref, les primo-accédants, qui ont souvent du mal à disposer d’un apport personnel suffisant pour acheter leur logement. Vous leur ponctionnez, via les frais de notaires, 700€ supplémentaires pour l’achat d’un logement de 100 000€ !

Comment appelez vous la taxe additionnelle de 10% sur le tourisme qui va directement impacter l’activité des professionnels d’un secteur majeur dans notre économie départementale ?

Si votre budget est offensif, c’est bien contre l’immobilier, le tourisme, l’activité économique et le porte-feuille de nos concitoyens !

Tout ça par impéritie, et une absence totale de volonté de réformer durablement le département, en particulier dans sa gestion.

Taxer, imposer, prélever, vous ne connaissez que ces verbes… il serait bon qu’aujourd’hui vous appreniez aussi à conjuguer économiser au présent, et gérer et entreprendre au futur.

Vous prétendez économiser sur le personnel en « stabilisant les effectifs »… je vous le dis tout de suite, c’est un miracle que le GVT ( Glissement Vieillesse Technicité) n’autorise pas.

Et comment avez-vous stabilisé les effectifs en recrutant 200 emplois d’avenir ?

Alors je vous le dis, ce n’est pas en aidant vos amis de la Région et du gouvernement que vous parviendrez à réaliser des économies durables. N’alourdissez pas le mille feuille administratif, et concentrez vous plutôt sur vos compétences ! Investissez de manière cohérente au lieu de faire du saupoudrage et du clientélisme !

Je regrette de ne pas vous voir prendre cette direction, et l’année prochaine vous serez encore là à nous présenter votre budget « offensif » après avoir encore reporté le DOB et le BP pour trouver plusieurs dizaines de millions d’€ en raclant les fonds de tiroir.

Je vous rassure, ce sera la dernière fois.

 

                                                                                     Thierry PROCIDA

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact