Fédération
Gard
Accueil > Actualités > Le bateau ivre d’Hollande - Réaction d'Yvan Lachaud au discours de Manuel Valls

Actualités


Le bateau ivre d’Hollande - Réaction d'Yvan Lachaud au discours de Manuel Valls

Le 18/09/2014

Par son absence de cap, il continue de tanguer au rythme de la Valls… des déceptions. Tous les jours un peu plus…


Par son absence de cap, il continue de tanguer au rythme de la Valls… des déceptions. Tous les jours un peu plus…

En pleine tempête, le commandant Valls a navigué entre deux eaux à l’occasion de son discours de politique générale, dernièrement à l’Assemblée.
Ballotté à babord  et à tribord, sa frêle embarcation a du mal à prendre le bon cap. D’ailleurs, son discours de politique générale ne s’est révélé être qu’un habile jeu d’équilibre politicien. Une faible majorité lui permettant au final de sortir la tête de l’eau..


Tout en défendant la ligne politique actuelle, Manuel Valls a veillé à ne pas vexer son aile gauche. Ce qui l’obligea de faire quelques figures de rhétorique et des grands écarts politiques. On peut saluer la confirmation de la baisse de 10% du coût du travail pour certaines entreprises, la suppression des charges sociales pour les salaires au SMIC, et son discours sur l’importance du soutien de l’état français aux entreprises créatrices de la richesse en France. Mais Valls s’est vite retrouvé englué entre son dogmatisme et la réalité économique du pays. Sa charge contre les propositions du MEDEF, validant l’augmentation du RSA ainsi que la confirmation du maintien en France du régime des 35 heures, en étaient l’exemple criant.

Aucune réponse à l'urgence, aucune proposition pour préparer l'avenir (l’exemple de la réforme territoriale il y a peu)… Le discours de Manuel Valls n’a jamais abordé les véritables problèmes de fond de notre pays. La lutte contre les déficits est-elle toujours une priorité ? L’état des retraites a-t’il fini de l’inquiéter ? Que dire de son fameux pacte de compétitivité dont les entreprises attendent toujours les effets…
On ne peut demander continuellement des efforts aux français quand on fait montre, par ailleurs, d’une incroyable légèreté sur la réduction des dépenses publiques. Ceux qui demandent tant d’efforts aux Français devraient avoir du courage politique pour ne pas finir, aujourd’hui, d’achever de discréditer la parole publique.

L’UDI avait formulé des propositions de réformes dont le pays a besoin, et que nous étions prêts à soutenir. Las…Jamais Manuel Valls n’a été enclin à les écouter. François Hollande et son Premier ministre ne disposent donc pas aujourd’hui des moyens nécessaires pour conduire cette mission au service de la France. Le bateau Hollande n’est qu’une coque vide, ballottée au gré des courants et des vents contraires. Difficile dans de telles conditions d’éviter le naufrage.



Yvan Lachaud

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact