Fédération
Gard
Accueil > Actualités > "Valls à la mode Hollande", c'est flou...

Actualités


"Valls à la mode Hollande", c'est flou...

Le 09/04/2014

A la suite de la déclaration politique générale du Premier Ministre, Manuel VALLS, Jacky RAYMOND, Président du Groupe UDI de la Ville de Nîmes, et Thierry PROCIDA, Conseiller Général UDI du Gard ont réagi pour souligner les imprécisions de son projet.

Jacky RAYMOND, Président du groupe UDI du Conseil Municipal de Nîmes a réagi hier soir à l'antenne de France Bleu Gard Lozère:

"Si on peut noter une évidente différence dans le style par rapport à celui de l'ancien Premier Ministre, on peut une nouvelle fois constater le flou qui entoure les déclarations de Manuel VALLS.

Une nouvelle profession de foi sociale démocrate, mais quid des annonces liées au pacte de responsabilité?

Des annonces fracassantes sur les collectivités, mais à des horizons tellement lointains, qu'ils ne peuvent, en aucun cas, répondre aux attentes impérieuses de nos concitoyens.

Enfin, un rétropédalage qui ne dit pas son nom sur la réforme des rythmes scolaires, immédiatement rectifié par le nouveau ministre de l'éducation nationale...

En bref, ces imprécisions ne sont pas faites pour nous rassurer sur la politique qui sera menée dans les mois à venir."

Thierry PROCIDA, Conseiller général UDI, s'interroge quant à lui sur l'orientation que souhaitera donner Manuel VALLS à son passage à Matignon:

"Après sa déclaration de politique générale, je me demande où est passé le Manuel VALLS qui prônait la TVA  Sociale et souhaitait revenir sur les 35 heures? J'ai le sentiment que le Valls à la sauce "Hollandaise" n'est plus qu'un mélange fade de social-démocratie et d'effets d'annonces.

La plupart des réformes qu'il propose pour les collectivités locales sont en effet prévues à un horizon qui dépasse celui de la prochaine élection présidentielle? Entend-t-il nous annoncer sa candidature dans les prochains mois?

Il faut, en effet, aller plus vite! Et je suis par ailleurs assez impatient d'interroger Damien ALARY sur la suppression annoncée par le nouveau Premier Ministre de la clause de compétence générale pour les départements. Le président du Conseil Général avait fustigé Nicolas SARKOZY qui l'avait prévue en 2010, et applaudi le gouvernement AYRAULT qui l'avait rétablie.

Imprécision, atermoiements, reculades, telles semblent les marques de fabrique de la gestion à la mode PS."

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact